EU Life Long Learning Programme logo

This project has been funded with support from the European Commission. This publication reflects the views only of the author, and the Commission cannot be held responsible for any use which may be made of the information contained therein.

Archives

Bienvenue à TEIN

Qu’est-ce que le TEIN?

Le Réseau Transfrontalier des Euro-Instituts (Transfrontier Euro-Institut Network, TEIN), fondé en 2010, rassemble 12 partenaires provenant de neuf régions frontalières de France, d’Allemagne, de Suisse, d’Autriche, d’Italie, de Slovénie, de Pologne, de République tchèque, de Danemark, de Belgique, d’Espagne, des Antilles françaises, du Royaume-Uni et d’Irlande. La particularité du TEIN est qu’il est composé d’unités de formation et de recherche universitaires ainsi que d’instituts de recherche et de centres de formation destinés à l’activité pratique de la coopération transfrontalière en Europe.

Les personnes impliquées dans le TEIN sont de véritables acteurs au sein de cette coopération transfrontalière. Leur travail comprend la formation et l’aide en matière de transfrontalier et la gestion de projets transfrontaliers. Il consiste aussi à proposer de l’accompagnement, des formations et des conseils pour les acteurs transfrontaliers et à mener des recherches sur la coopération transfrontalière. En ce sens le TEIN peut être considéré comme représentant une véritable approche «bottom up», c’est-à-dire une approche ascendante.

Le TEIN est financé par le programme européen Leonardo da Vinci.

Une vision de l’échange

La vision du TEIN est celle d’un échange libre et abondant de savoir-faire, de formation et de bonnes pratiques par-delà les frontières européennes. Dans un premier temps les membres du TEIN ont pour but de partager et d’échanger leurs connaissances de la coopération transfrontalière et d’apprendre de celle-ci au sein de leurs régions respectives. Pour ce faire, ils travaillent ensemble afin d’identifier et de développer des techniques et des outils pour de telles coopérations transfrontalières pratiques, et afin de former les personnes qui s’y engagent.

Lors de ses trois premières rencontres en 2010-2011 à Kehl (Allemagne), Villach (Autriche) et Trinec (République tchèque), le réseau sélectionna les trois outils suivants à «exporter» vers d’autres régions frontalières à adapter à ces régions:

  1. La boîte à outils d’évaluation d’impact pilote pour la coopération transfrontalière
    (Pilot Impact Assessment Toolkit for Cross Border Cooperation), créée par le Centre for Cross Border Studies (Irlande / Irlande du Nord) en collaboration avec l’Euro-Institut (Allemagne / France / Suisse)
  2. Guide pour l’animation de réunions transfrontalières
    créée par l’Euro-Institut
  3. La boîte à outils pour la formation des gestionnaires de projets transfrontaliers créée par l’Euro-Institut

Les étapes clés vers la réussite

De tels outils peuvent aider et soutenir la coopération transfrontalière à devenir à la fois efficace et effective. Ils fournissent un nombre d’étapes clés pour aider à assurer la réussite de tels projets de coopération :

  • Une conception claire de projets transfrontaliers afin qu’ils puissent faire face à un problème qu’il est plus facile de régler au niveau transfrontalier et pour apporter une «valeur ajoutée» de coopération dans le processus (boîte à outils d’évaluation d’impact).
  • Un accompagnement de projets transfrontaliers délicat, afin que les acteurs soient bien préparés – socialement et culturellement – pour les rendre efficaces (boîte à outils pour l’animation de réunions transfrontalières).
  • Une mise en œuvre réussie des projets transfrontaliers selon les différentes circonstances d’une gamme de régions transfrontalières européenne par le biais d’un travail en relation avec les acteurs clés et les gestionnaires de projets (boîte à outils pour la formation des gestionnaires de projets transfrontaliers).

Le rôle du TEIN est d’ «européaniser» ces outils afin qu’ils soient transférables et adaptables aux régions frontalières autres que celles pour lesquelles ils ont initialement été créés en Irlande, en France, en Allemagne et en Suisse. L’objectif de ce réseau sera de tester les outils dans les différentes régions qui composent la «famille» du TEIN.


www.transfrontier.eu